Accueil > Livre, Management > Peter Drucker – L’avenir du Management

Peter Drucker – L’avenir du Management


Qui ne connait pas Peter Drucker, le Pape du Management ?

Il est à mes yeux le plus grand inspirateur des principes de management actuels et ce depuis plus de 60 ans ! Il fut consultant pendant de nombreuses années pour les plus grandes entreprises, notamment General Motors. (Sa biographie)

Pendant toutes ces années, il développa, expliqua, diffusa sa façon de percevoir le management en entreprise. L’homme et son organisation sont au cœur de ses idées et préoccupations.

Ce qui me plaît chez Peter Drucker, c’est la simplicité, la fabuleuse clairvoyance de ces propos. Jamais ces idées ne sont déplacées, démagogiques ou éprises d’américanisme primaire. Non, c’est au contraire une vision mondiale, globale sur le développement managérial et personnel. Pas de théories indigestes ou ressassées et reprises à toutes les sauces par tant de livres sur le management.

Lisez, relisez, laissez-vous imprégner par sa vision, tellement pragmatique, novatrice et simple en lisant par exemple son dernier ouvrage paru en 2005 : « L’avenir du Management – Réflexions pour l’action ».

Réflexions pour l’avenir, c’est bien de cela qu’il s’agit. Vous refermerez le livre en vous projetant sur l’avenir, le votre. Autant sur votre carrière que sur votre propre personne. Vous vous retrouverez forcément dans les sujets abordés tels que l’âge de la retraire, le système éducatif, le tiers monde, internet…
Comment allez-vous aborder les prochaines années de votre carrière. Comment allez-vous vous inscrire dans votre vie personnelle.

Cette notion de travailleur du savoir, tellement emblématique, et portée depuis des années par Peter Drucker, me semble tellement vraie et d’actualité. J’ai découvert Peter Drucker il y a dix ans environ, en tout début de carrière. Avec ce recul et l’expérience, je sais que le prochain défi sera : comment resté ouvert, prêt physiquement à tant de changements.
L’entreprise dans laquelle nous travaillons ne sera probablement plus là dans 30 ans ou au moins sera-t-elle différente. Nous devrons alors garder nos facultés et mettre à profit, enrichir nos connaissances. Je suis un travailleur du savoir.
Et en tant que tel, je suis conscient que mes capacités d’adaptation, de changement, d’appréhender au mieux l’avenir de ma société en gardant mes valeurs sont les défis de demain.

Là où généralement, les financiers parlent de personnel indirects, c’est à dire des gens qui coûtent mais ne ramènent pas d’argent, ces mêmes financiers devraient au contraire développer, mettre en valeur ces travailleurs du savoir. L’innovation passe par eux ! Sans innovation, toute bonne idée finit toujours par être un coût et plus un capital… Le capital c’est le travailleur du savoir ! Le prochain défi est bien de développer, augmenter la productivité de ces travailleurs du savoir.

Sa bibliographie est riche, et vous trouverez certainement un livre qui vous correspond.

Et je vous promets, que dans quelques années vous vous remémorez un de ses livres en disant « il avait raison ».

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :