Accueil > Développement personnel > Principe de Peter

Principe de Peter


Le principe de Peter nous indique la chose suivante :

Dans une hiérarchie, chaque employé tend à s’élever jusqu’à son niveau d’incompétence

Ainsi Laurence J. Peter énonça son principe en 1969. Ce principe s’applique dans l’administration (surtout ;-)), les armées, les églises, les entreprises… Bref tous types d’organisation sociale.

J. Peter constata que quelqu’un qui fait du bon travail, se verra confier une tâche ou un poste plus complexe. Et ainsi de suite, jusqu’au moment où il n’aura plus les capacités d’être efficace. Il est alors à son niveau d’incompétence.

On note parfois que ce niveau d’incompétence se lie avec des pathologies : migraines, insomnies, alcoolisme, nausées etc… Et généralement ces pathologies ne sont pas reconnues comme étant un effet de son niveau d’incompétence ou syndrome du dernier poste mais plutôt comme étant une cause… Cause qui vous empêche d’être compétent…

Vous me direz, que sachant que l’on arrive à un poste où on sera incompétent (si déjà vous le savez, vous êtes forts !), il suffit de refuser. C’est la « Parade au principe de Peter ». Soit, mais je ne connais pas de personne qui refuse un poste mieux payer ou la compréhension de son entourage sur votre décision… Surtout de nos jours. Et on n’est pas conscient du moment où l’on sera incompétent. Ça s’apprend sur le tas.

Voici quelques indices dévoilant le dernier poste :

  • se plaindre de ne pas être assez proche de ses collaborateurs et subordonnés ;
  • la répulsion aux papiers ou au contraire l’accumulation des papiers sur son bureau et donner cette impression d’être submergé de travail;
  • la manie de tout classer de peur de perdre un document;
  • l’apitoiement sur soi-même, de se faire passer pour un incompris, un mal aimé;
  • ne tranche jamais pour prendre une décision, reste dans le flottement, ou attend que d’autres décident ;
  • se retrancher derrière de grands discours sans but ni objectif;
  • se spécialiser dans le détail superflu;

Cherchez autour de vous, auprès de vos collègues, les symptômes du dernier poste… Mais sachez que le plus dur est de s’auto-analyser… sans se faire peur en plus !

Pour aller plus loin dans le principe de Peter, vous pouvez lire le livre original en français :

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :