Accueil > Développement personnel, Management > Déceler la démotivation au travail

Déceler la démotivation au travail


Pourquoi déceler cette démotivation ?

Tout simplement pour éviter que le collaborateur ne fasse de grosses erreurs dans son travail et que sa propre santé psychique et morale n’en prenne un sacré coup et finisse par un arrêt de travail.

ll n’y a bien évidemment rien à gagner pour le collaborateur et son manager, à laisser la démotivation s’installer et grandir.
D’autant plus qu’elle peut être contagieuse. Alors ne laisser pas s’installer ce mal !

L’erreur à ne surtout pas commettre serait de ne pas ménager le collaborateur en pensant que le secouer ou le laisser de côté, permettra à la motivation de revenir.
Grave erreur, vous ne créerez alors qu’un mal supplémentaire.
Mais soyons clairs, ménager, ce n’est pas plaindre et laisser couler.
C’est prendre en considération le problème et mettre en place, avec la personne concernée, un plan d’actions.

Comment déceler cette démotivation ?

Autant la démotivation est difficile à quantifier autant elle est aisée à détectée.

La démotivation s’observe à travers différents signes qui, bien ciblés, peuvent vous aider à quantifier cette démotivation et sur quelle base elle se situe.

grille cotation démotivation.001

La grille cotation démotivation au format PDF.

Si le score atteint ou dépasse les 20/50, le processus de désadaptation est déjà lancé. Des incidents dans le travail vont alors se présenter de plus en plus et les conséquences seront de plus en plus néfastes à la fois sur l’efficacité du travail et sur la santé du collaborateur. Il est temps d’agir.
En dessous, rien de grave en soi mais il faut déminer une situation potentiellement explosive.

Comment agir sur la démotivation ?

En s’attaquant à la cause de cette démotivation bien sûr !

Est-ce lié au cadre du travail? Est-ce un problème de compétence, qu’une formation peut résoudre? Changer le collaborateur de groupe de travail ou de missions ? Le faire évoluer hiérarchiquement ? Ou encore, adapter ou améliorer ses conditions de travail ?

Les causes peuvent aussi être d’ordre personnel : perte d’un être cher, des problèmes familiaux ou conjugaux par exemples.

Dans tous ces cas, le manager devra:

  • faire preuve d’empathie, de solidarité et d’écoute active;
  • effectuer un entretien avec le collaborateur pour parler de cette démotivation et trouver une voie de sortie.

Vous pouvez aussi remplir vous-même cette grille afin d’auto-évaluer votre niveau de démotivation.

Ce tableau est extrait du livre « Le self-Management – L’art de survivre au travail! » aux éditions AFNOR.

Publicités
  1. 25 novembre 2012 à 08:03

    Yeah bookmaking this wasn’t a risky determination outstanding post!

    J'aime

  2. Tagar
    13 décembre 2012 à 11:30

    Je constate qu’un bon nombre d’entre vous s’ennuie au travail. Vous pensez peut-être que l’entreprise c’est triste et ennuyant ? Je vous recommande d’aller voir ces vidéos qui ne parlent que de l’entreprise et qui sont très drôle. http://humour-consulting.fr/index.php?page=audioclips&menu=menu-audio

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :