Archive

Archive for the ‘Développement personnel’ Category

BIEN SE CONNAÎTRE POUR MIEUX S’ÉPANOUIR

6 novembre 2016 Laisser un commentaire

Pour réussir, inutile de viser le sommet : choisissez plutôt un but en accord avec votre personnalité. Le psychologue américain Edgar H. Schein a défini huit ancrages de carrière en fonction de nos compétences, valeurs et motivations.

1 Expertise technique. Votre épanouissement passe par l’utilisation de vos qualifications techniques. Vous aimez les challenges et êtes prêt à encadrer une équipe, à condition de rester dans votre domaine d’expertise.

2 Management-supervision. Vous voulez être responsable du résultat global et vous adorez fédérer les équipes autour de vous. Vous privilégiez l’opérationnel et non les postes techniques et fonctionnels.

3 Autonomie. Vous n’êtes efficace que si vous avez la latitude de vous organiser comme vous l’entendez. Si cette liberté ne vous est pas accordée, pourquoi ne pas choisir un statut d’indépendant ?

4 Sécurité-stabilité. Votre besoin de sécurité y compris financière vous pousse à une grande loyauté vis-à-vis de votre employeur, quels que soient le contenu de votre travail et votre grade.

5 Créativité entrepreneuriale. Vous aspirez à voler de vos propres ailes et vous ne rêvez que de créer votre entreprise, quitte à prendre des risques pour avoir la satisfaction de prouver vos capacités. Soyez prudent quand même !

6 Service-dévouement. Votre priorité : accomplir une mission sacrée, comme soigner les autres ou vous occu-per du sort de la planète. Dirigez-vous vers l’humanitaire, le social ou le médical.

7 Challenge. Le défi est votre moteur. Ingénieur, consultant ou vendeur, vous aimez résoudre des problèmes a priori insolubles. Et vous en redemandez !

8 Equilibre de vie. Vous êtes prêt à sacrifier des opportunités de carrière, comme une mutation assortie d’une promotion, au nom de votre bien-être personnel et familial. Vous cherchez une certaine souplesse dans l’entreprise pour préserver cet équilibre.

Photo(s) de la Semaine (43)

29 octobre 2016 Laisser un commentaire

Adoptez votre propre style. Soyez unique pour vous-même et identifiable par les autres. Orson Welles

10 trucs pour les employés

29 octobre 2016 Laisser un commentaire

QUELQUES CONSEILS EN MATIERE DE COMMUNICATION ECRITE :

24 août 2016 Laisser un commentaire

La communication écrite et surtout celle par courrier électronique est devenue prépondérante dans nos vies personnelles et professionnelles.
Toutefois, tout n’est pas bon à écrire.
Ainsi dans le monde professionnel, il est bon de connaître les limites de cette communication et surtout les dangers auxquels elle peut nous exposer ou faire subir aux autres.
Parfois directement ou indirectement, mais sachez que maintenant les courriers électroniques peuvent être utilisé contre vous ou en tout cas peuvent desservir vos actions ou entacher la réputation de votre vie ou de votre entreprise.
Gardez donc bien à l’esprit que cet outil est formidable que s’il est bien magné (comme tous les outils vous me direz ;-)).

Pour commencer:

  • Interrogez-vous sur la nécessité de votre écrit;
  • Interrogez-vous sur ses destinataires (pas la peine de mettre la terre entière en copie !);
  • Restez dans votre domaine de compétence (et ne vous mêlez pas des affaires des autres. Chacun à sa place et à ses responsabilités c’est déjà pas mal);
  • Collez aux faits (et assurez vous que vous avez bien connaissance de l ’ensemble des faits);
  • Si vous faites part de votre opinion, identifiez la bien comme telle (n’en faites part que si c’est utile);
  • Si vous rapportez l’opinion ou une information provenant d’un tiers, identifiez la bien comme telle et identifiez la source (et soyez sûr de la confiance portée à cette source);
  • Si vous rédigez des rapports provisoires, identifiez les bien comme tels (n’hésitez pas à mettre des filigranes et à bien identifier le nom du fichier comme « provisoire »;
  • D’une manière générale, soyez prudents, factuels et complets. Les écrits restent, pas les paroles…
  • Prenez toujours le temps avant de répondre à des attaques ou à quelque chose qui vous touche et agace. Ne le faites jamais sous le coup de l’émotion (ça peut démontrer votre manque de sang froid et manque de maîtrise). Parfois, il vaut mieux écrire et supprimer le message. Le fait d’avoir écrit sans l’envoyer permet de libérer ses tensions. Enfin chez moi ça marche…

A FAIRE :

  • Documentez vos actions !
  • Tout écrit soulevant un problème de sécurité doit être suivi d’une réponse écrite appropriée;
  • Tout rapport intermédiaire doit être suivi d’un rapport final;
  • Toute question écrite doit être suivie d’une réponse écrite appropriée;
  • Toute action nécessite un suivi documenté jusqu’à sa fermeture.

A EVITER :

  • Les mémos « parapluie » (« il est de mon devoir… »);
  • Les mémos alarmistes (« nous courrons à la catastrophe… »);
  • Les écrits émotionnels, exagérés, accusatoires;
  • Les critiques larvées (« ce système qui ne marche jamais… »);
  • Les notes sibyllines;
  • La désinvolture (« dites-leur d’aller se faire voir… »);
  • L’humour sur des sujets ayant des implications en termes de sécurité;
  • Les inexactitudes (chiffres, données, faits erronés…);
  • L’amateurisme juridique (« je m’y oppose, car il pourrait y avoir des conséquences sur notre responsabilité. »);

Suivez bien ces quelques conseils pour vous éviter des ennuis ou tout simplement pour améliorer votre communication.

GESTION DU TEMPS | 5/5

26 juillet 2016 Laisser un commentaire

La tyrannie de l’urgence:

C’est face à elle que les méthodes de gestion du temps montrent leurs limites. Vous avez beau appliquer, maîtriser votre emploi du temps celui-ci reste à la merci des urgences.

Et nous sommes tous soumis à cette tyrannie de l’urgence. D’où vient-elle ? Des autres ! Ce sont les autres qui nous imposent leurs priorités et de s’en occuper dans les plus brefs délais.

Et donc, vous traitez ces urgences au détriment de vos propres taches et responsabilités.

On ne peut pas toujours échapper à cette tyrannie. Allez expliquer cela à votre patron ou votre client…

Il est donc essentiel que votre emploi du temps consacre des zones horaires pour vous.

Les gens qui réussissent savent rester concentrés sur les taches qui sont à importance élevée et à faible urgence et savent passer le moins de temps possible sur les urgences élevées et à importance faible.

Il faut non pas considérer ce qui sur votre planning comme prioritaire, mais inscrire VOS priorités sur votre planning – Stephen R. Covey

Et tenez ce planning à jour sur une vision d’une semaine pas au jour le jour, car cela ferme la porte aux urgences et vous permet de vous consacrer à ce qui est important.

Sept règles pour organiser vos journées:

  • tenez votre agenda par écrit. Notez y immédiatement toutes les nouvelles taches et bloquer du temps pour ce qui est important;
  • préparez votre emploi du temps la veille. Ceci vous permet à votre subconscient de vous libérer des tâches à accomplir et il passera à autre chose de plus créatif. Vous serez ainsi moins « pollué »;
  • budgétez votre temps. Le temps c’est de l’argent, alors soit, attribuez pour chaque tache une durée à ne pas dépasser;
  • ne planifiez pas la moindre minute de votre emploi du temps. Attribuez une somme de temps à vos taches: 60% pour les activités prévues, 20% pour les impondérables et les infâmes taches chronophages qu’on vous impose et enfin 20% pour les contacts et événements sociaux.
  • Réunissez dans une seule plage de temps les activités en rapport les unes avec les autres. Définissez des plages horaires tout en restant flexible pour ne pas devenir esclave.
  • donnez la priorité à vos priorités. commencez toujours par ce qui est le plus important et non par ce qui est le plus urgent.
  • concentrez-vous sur le positif. pensez toujours à vous faire plaisir. Allez retrouver des amis, allez au cinéma, faire une activité que vous aimez. Votre réussite à long terme dépend de l’équilibre entre votre vie professionnelle et vos activités privées.

Profitez-en pour (re)lire le post (de 2009 déjà !) sur la méthode GTD de Stephen R. Covey.

Catégories :Développement personnel, Management Étiquettes :

GESTION DU TEMPS | 4/5

26 juillet 2016 Laisser un commentaire

Etes-vous convergents / divergents ?

Les convergents:

  • savent procéder par élimination, pour aboutir à un choix;
  • se focalisent sur les détails;
  • procèdent étape par étape;
  • font des prévisions avant de commencer un projet;
  • sont logiques;
  • recherchent la sécurité;
  • privilégient les solutions traditionnelles, qui ont fait la preuve de leurs avantages;
  • sont considérés comme étroits d’esprit.

Les divergents:

  • recherchent le plus vaste éventail de choix;
  • aiment la diversité;
  • ont une perspective globale sur les choses;
  • se lancent dans leurs projets sans avoir établi de plan précis;
  • ont de l’intuition;
  • aiment le risque et la liberté;
  • préfèrent les solutions non éprouvées;
  • sont considérés comme désordonnés et peu fiables.

Conseils aux divergents:

Notez chacune de vos taches sur un post-it et disposez-les sur une feuille de papier. Ceci afin que vous obteniez une vision globale de vos taches. Vous pouvez ainsi les réorganiser selon leur importance. Cette façon de procéder convient bien aux personnes privilégiant l’aspect ludique et visuel.

Catégories :Développement personnel, Management Étiquettes :