Accueil > Développement personnel > Loi de Parkinson – ou loi de la dilatation du travail

Loi de Parkinson – ou loi de la dilatation du travail


Cyril Northcote Parkinson, après une longue expérience dans l’administration anglaise, déduit en 1958, qu’un travail tend à se « dilater » pour occuper tout le temps disponible. Ou encore : la quantité de travail effectuée dans une entreprise est (peu) indépendante du nombre de ses employés.

Ainsi, s’énoncent deux principes fondamentaux de la loi de Parkinson:

  • « un fonctionnaire entend multiplier ses subordonnés, pas ses rivaux »: si quelqu’un se sent surcharger, il cherchera a recruter un subordonné plutôt que de recruter un collègue de même niveau que lui. De plus et afin d’assoir son autorité, il divisera le travail parmi ses subordonnés… Ainsi nées des taches supplémentaires, qui n’existaient pas à l’origine : réunion, tache de coordination etc…
  • « les fonctionnaires se créent mutuellement du travail » : tout employé tendra à étendre son temps de travail jusqu’à occuper tout le temps qui lui est donné. Une tache sans délai tendra à s’éterniser.

Une tache à faire en 24 heures nécessite que vous alliez à l’essentiel. Cette même tache avec un délai d’une semaine prendra plus de temps à réaliser car vous vous « sentez » obligé d’occuper du temps dans la semaine pour accomplir la tache.

Illustration tirée du site Gestionprojetauto : http://gestionprojetauto.wordpress.com/2011/01/05/loi-de-parkinson-appliquee-a-la-gestion-de-projet/

Parkinson2

D’où la nécessité de se fixer un objectif temps (réaliste bien sûr) pour réaliser une tache et de s’imposer des dates limites de fin de réalisation.

Je mets à disposition des textes forts intéressants:

Publicités
  1. 12 novembre 2011 à 08:23

    Bonjour Vincent,

    Pas de problème pour utiliser mes illustrations. Pouvez-vous simplement mentionner mon blog svp : http://gestionprojetauto.wordpress.com/2011/01/05/loi-de-parkinson-appliquee-a-la-gestion-de-projet/

    Je vais ajouter un lien vers ton blog dans mon blog roll

    Merci

    J'aime

    • 13 novembre 2011 à 11:09

      bonjour,

      C’est avec plaisir que je fais mention de ton site sur ce post.

      Slts.

      J'aime

  2. Yves Attraivith
    20 juillet 2013 à 19:04

    Il ne faut pas réduire le chef d’oeuvre de Parkinson à son premier chapitre ! En plus de la fameuse « Loi » au chapitre 1, il y a des descriptions du fonctionnement des assemblées démocratiques, des conseils des ministres, et bien d’autres choses qui valent le détour, et que l’on devrait enseigner dans les écoles. Ci-dessous un lien pour une traduction actualisée (juin 2013).

    http://www.cjoint.com/13jn/CFBmaX1cUI8_la_loi_de_parkinson_et_autres_analyses.pdf

    J'aime

  3. 21 juillet 2013 à 15:05

    Remarquable adaptation qui rend bien plus accessible le chef d’œuvre de Parkinson!

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :