Archive

Archive for janvier 2015

PHOTOGRAPHIE N°11 – L’ARRIERE PLAN

7 janvier 2015 Laisser un commentaire

Le fond de l’image prendra la dénomination d’arrière plan (toile du peintre, écran de cinéma…) et participera donc à l’ambiance générale de la composition. Il est donc important de travailler cet arrière plan.

Il est primordial de ne pas surcharger de détails anecdotiques l’arrière plan pour ne pas attirer l’oeil et détourner l’intérêt du sujet principal, ou encore, de faire apparaitre des sujets monopolisant l’attention.

Influence sur la lisibilité de l’image

L’arrière plan doit être en parfaite adéquation avec le sujet et rendre l’ambiance générale de l’image… tout en ne nuisant pas à sa lisibilité.

Lisibilité de l'image

  • lorsque le sujet sera composé de figures de même nature, il faudra jouer sur l’échelle des différentes figures afin de faire ressortir les figures du premier plan.

  • lorsque le sujet principal est intérieurement peu détaillé et de forme relativement simple (contours), l’arrière plan peut être lui très fouillé. Idem pour un sujet clair sur un fond foncé et inversement. Attention, un sujet simple ne doit pas ressortir sur un arrière plan complexe pour ne pas perdre en lisibilité…

  • lorsque les plans sont de même nature, forme, couleur etc… il sera nécessaire d’estomper, flouter l’arrière plan et de réserver sur l’avant plan les formes aux contours épais ou les teintes les plus intenses. Il faudra donc travailler sur la profondeur de champ de votre photographie (grande ouverture de focale sur votre objectif).

L’arrière plan neutre

Si un arrière plan nuit à la lisibilité de la composition, mieux vaut ajouter un arrière plan neutre. C’est à dire uniforme, ou de dégradé de couleurs simples, d’effets de matière. un portrait se fera sur un fond de couleur uniforme ou un pan de mur par exemple.

 

L’arrière plan expressif

Inversement, un arrière plan neutre peut servir l’image en suggérant l’isolement où se trouve votre sujet principal. Ainsi, un fond sombre en arrière plan dramatisera le sujet.

La couleur et la tonalité d’un arrière plan auront toujours un impact sur l’ambiance de l’image et donc sur son message.

arrière plan trop actif

La « Découverte »

Il est parfois utile d’aérer son sujet en laissant dans un arrière plan neutre, une ouverture (fenêtre, porte…), qui enrichira l’image sans en accaparer le message.

C’est un vieil artifice de composition toujours d’actualité.

Dans tous les cas, cette « découverte » devra toujours être aussi neutre et anecdotique que possible pour ne pas accaparer le regard.

 

 

 

 

Publicités
Catégories :Photographie Étiquettes : , ,

PHOTOGRAPHIE N°10 – L’AVANT PLAN

5 janvier 2015 Laisser un commentaire

L’AVANT PLAN

L’avant plan d’une image, c’est l’espace libre plus ou moins important qui s’étend au devant du sujet principal.
L’avant plan peut être constitué par tout élément emprunté au décor : objet, meuble, arbre, élément d’architecture ou simple personnage.

L’élément vu en premier plan sera cadré en bordure immédiate de l’image et ne figurera pas dans sa totalité.

Le personnage en avant plan

il est fréquent que l’avant plan soit constitué par un élément inerte au décor (objet, meuble, architecture etc…). Mais il peut être également constitué par un élément vivant: un ou plusieurs personnages, à l’arrêt ou en mouvement, placés en avant du sujet principal.
Comme un être vivant attire irrémédiablement l’oeil, on prendra soin, pour un avant plan, de diminuer son importance, soit en le cadrant en amorce de l’image, soit de dos, soit en le mettant dans la pénombre etc… afin qu’il ne constitue pas un point d’intérêt trop attractif pour le regard au détriment du sujet principal.

L’avant plan vide de tout élément

Dans bien des cas, l’avant plan sera volontairement vide de tout objet ou élément de décor et se résumera en un espace vide s’étendant au devant du sujet principal.

Le choix d’un bon avant plan

Un avant plan ne doit pas constituer un sujet d’intérêt. Il doit être autant que possible neutre.
Cela exclut de fait les avant-plans insolites, anecdotiques ou décoratifs.

Par exemple, dans un intérieur, l’avant plan sera constitué par un meuble.
Pour un paysage ce sera une branche d’arbre.
Mais attention, ajouter un oiseau sur cette branche amènera de la distraction et ne constituera plus un avant plan au service du sujet principal.
Il est également nécessaire de privilégier les sujets statiques et inertes plutôt qu’en mouvement.

Neutre ne veut pas dire insignifiant.

L’avant plan doit servir le sujet principal et donner, renforcer l’ambiance de l’image.

Une branche morte ne donnera pas le même message qu’une branche fleurie.

L’avant plan en contre jour

Si l’avant plan n’est pas aussi neutre que souhaité, on peut le plonger en zone d’ombre (contre jour, simple silhouette) de façon à le neutraliser.

L’avantage de ce procédé est de marquer avantageusement les différents plans de l’image et d’accentuer l’effet de relief et de profondeur.

Quand l’avant plan ne se justifie pas

Inversement, il se peut qu’un avant plan ne soit pas nécessaire à la lecture du message porté par l’image. Sujet solennel, publicité, paysages désertiques… seront sans doute mieux rendu si aucun élément anecdotique est présent au premier plan.

 

L'Avant Plan

Catégories :Photographie Étiquettes : , ,